Via ferrata Fürenwand (Engelberg)

C’est une longue via variée et verticale comme on les aime avec peu de marche d’approche et un petit téléphérique pour descendre.

Accès et prix
On se parque au parking du téléphérique de Fürenalp qui coute 5 francs. Il y a une autre option, c’est de se parquer au pied de la via. Dans ce cas-là, il faut prendre la route qui coute 5 frs (devant le téléphérique) et se parquer au parking suivant.

Durée
Depuis la station inférieure du téléphérique, l’approche se fait en 15 minutes. Prendre direction le champ de vaches puis, à la sortie du champ de vaches, prendre à gauche au panneau Klettersteig.
La via dure 2h-2h30 environ.
Le retour se fait soit en téléphérique (le billet coute 14 francs), soit à pied (1 ou 2 heures je suppose).

Parcours
La via est super! Elle est plutôt difficile on va dire, car il y a peu de vrais « échelons », beaucoup de pieux, en plus ils sont courts et certains sont pliés vers le bas (chute de pierres ou éléphants qui sont passés par là). Elle est très verticale, mais il n’y a pas de dévers. Ensuite, il y a une petite douche tout à fait bienvenue par grande chaleur, attention à ne pas glisser. Finalement, une super échelle de câble volante, vraiment cool!

Via ferrata Diavolo (Andermatt)

Accès et prix
On peut se parquer à la gare d’Andermatt. Nous, on s’est trompés et on a payé 10 balles de parking au Radisson… Bref, parquez-vous à la gare. Ensuite, il faut marcher jusqu’au pont du Diable, admirer les chutes du Reuss et arriver au mémorial de Souvorov. Tout est au même endroit c’est très simple. Ensuite, il faut enjamber le muret du mémorial et le câble est là.

Durée
Approche 10 minutes depuis la gare. La via ferrata dure 2h-2h30 c’est assez sympa. Le retour à Andermatt dure 1h30 et descend à travers la forêt et arrive directement à la gare, en passant à côté d’une piste d’entrainement d’été de bobsleigh (d’où les bruits étranges qui résonnent dans la montagne je suppose).

Parcours
La via n’est pas verticale, elle est facile. Il y a énormément d’échelons et la plupart sont plutôt en forme de fer à cheval. Il y a un drapeau suisse au sommet et une vue magnifique sur des falaises d’escalade et sur les gorges du Schöllenen avec le pont du Diable.

Bonus: ci-dessous un petit avant (18ème siècle)/après (2020).

Via ferrata Gantrisch

Alors comme son nom l’indique, il s’agit de monter au sommet de la montagne qui s’appelle Gantrisch, d’où on a une vue extraordinaire. Dans l’ensemble, ça ressemble un peu au Moléson, sauf que la via de Gantrisch est un moins longue et évidemment elle est moins chère (prix du parking).

Accès et prix

Il y a un arrêt de bus qui s’appelle Wasserscheide. Il semble être sur la commune de Rüschegg (pour le GPS), sur la route Selibühl Gurnigel.
La route est longue, sinueuse et perdue dans la nature, mais tout d’un coup, on commence à voir plusieurs petits parkings, puis enfin l’arrêt de bus Wasserscheide. Ensuite, il y a une « route » qui part à droite en arrière et qui mène à un grand parking carré. Ce parking-ci est vraisemblablement le plus proche de la via ferrata.
Il vous en coutera 5 francs, sauf si vous pensez rester moins de 4 heures. C’est la seule chose à payer là-bas (sauf si vous vous arrêtez au bistro qui est sur le chemin d’approche et de retour!).

Durée

La marche d’approche dure environ 1 heure (je ne sais pas qui est le géant qui a écrit 20 minutes sur un célèbre site…). Elle se fait quasiment tout du long dans un champ de vache, donc vous êtes surveillé par ces dames et parfois même suivi.

La via ferrata elle-même dure environ 1 heure aussi et est assez variée, beaucoup d’échelons, quelques pieux, des échelles en alu et des échelles de cordes en métal. Du rocher, de l’herbe, un peu de tout.

La descente se fait derrière par le chemin de montagne qui va rejoindre le chemin d’approche. Donc environ 2 heures.

Notons que pour les chemins de retour et d’approche je suis un peu lente, mais pas pour la via.

C’est une via ferrata en pleine nature, avec un panorama exceptionnel. On voit depuis là-haut la ville de Thoune, le lac de Thoune, le lac de Neuchâtel, le lac de Morat, etc.
C’est une via « accompagnée »…. de dizaines de vaches et tout le reste du peuple de la nature: guêpes, abeilles, bourdons, moustiques, autres sortes de trucs qui piquent, etc. Et gare à vous si vous sortez ne serait-ce qu’un sandwich ! On les « sent » sur la vidéo.
La végétation elle aussi est luxuriante du bas jusqu’en haut, malgré les pierres: une jungle colorée.

Notons aussi la faune des toilettes sèches: une bonne dizaine de mouches qui sortent du trou quand vous avez fini votre affaire…

Bonus: il semble y avoir plusieurs bunkers (ou un réseau labyrinthe) dans la montagne. On est entrés dans le trou à gauche (ci-dessous) mais on n’avait pas de lampe frontale alors on n’a pas tout exploré…

Tableau de rangement en tissu

Pour la salle de bains ou la chambre, la cuisine ou l’entrée, ces quelques poches accrochées pourraient être utiles.

Voilà ce qu’il faut pour faire le tableau en tissu :

  • le patron de la petite poche à imprimer ci-dessous en A4 ou à dessiner soi-même
  • un rectangle en papier de 43 cm x 18 cm (grande poche)
  • un rectangle en papier de 43 cm 20,5 cm (les fonds)
  • différents tissus (au minimum deux)
  • quelques restes de ruban ou de biais
  • fil à coudre
  • ciseaux
  • machine à coudre
  • épingles
  • règle

Les pièces

  1. Choisir les tissus pour chaque pièce et les rubans (pour les poches et pour les crochets).

2. Epingler et dessiner autour du patron du rectangle de base dans deux tissus différents et découper.

3. Epingler et dessiner autour du patron du grand rectangle dans un autre tissu et découper.

4. Epingler et dessiner autour du patron de la poche ronde dans trois tissus différents (ou trois fois le même) et découper.

5. Découper des rubans adaptés aux poches, environ 11 cm.

6. Découper des rubans d’environ 20 cm pour les crochets.

Coudre le fond

7. Poser l’endroit du premier rectangle contre l’endroit du deuxième. Epingler.

8. Coudre à 1 cm (avec les marche-arrières) sur un seul des grands côtés.

9. Marquer les plis des bords à 2 cm sur l’envers et repasser le pli à 1cm.

10. Coudre à la largeur du pied de biche les ourlets tout le tour du panneau.

Coudre les trois petits poches du haut

11. Epingler et coudre les trois rubans en haut des trois petites poches.

12. Epingler les ourlets des poches avec de nombreuses épingles, puis épingler les poches sur le panneau du haut.

13. Coudre les poches à 1-2 mm du bord sur le panneau sauf là où il y a le ruban.

Coudre les trois grosses poches du bas

14. Replier le bord du tout grand rectangle sur 1cm et coudre l’ourlet à la largeur du pied de biche ou 0,5 cm.

15. Marquer le tiers et les deux-tiers du tout grand rectangle en mettant des repères avec des épingles, comme sur la photo (calculer avec une règle).

16. Epingler le grand rectangle sur la partie du bas du panneau. Coudre verticalement entre les repères.

17. Epingler ensuite tous les côtés en les repliant sur environ 0,5 cm. Attention aux replis des intersections.

18. Coudre le tour sauf en haut pour les ouvertures.

Coudre les attaches

19. Plier les rubans en deux et les fixer au panneau en trois endroits calculés à l’avance (gauche, milieu, droite) à l’aide d’une couture.

Quelques travaux des élèves :

Accord et place des adjectifs: exercices et explications à télécharger

Théorie

Comment accorder les adjectifs au féminin:

Comment accorder les adjectifs au pluriel:

Comment accorder un adjectif devant une voyelle:

Liste d’exemples seuls (masculin-féminin) :

EXERCICES SUR LES ACCORDS

Les nationalités au féminin FACILE:

Exercice avec images sur le féminin de tous les adjectifs de base (les contraires). Je conseille de le faire au préalable par oral, si possible avec des images agrandies:

Exercice ORAL de discussion par groupe pour utiliser les différentes formes des adjectifs:

Antonymes de base (phrases à trous):

Antonymes de base ORAL par deux avec l’apprenant A qui a les réponses pour l’apprenant B et vice-versa:

PLACE DES ADJECTIFS

Exercice ORAL sur la place de l’adjectif par deux avec l’apprenant A qui a les réponses pour l’apprenant B et vice-versa:

Deux fiches d’exercices écrits sur la place des adjectifs:

Un peu de peinture… mais pas que !

Une fois n’est pas coutume, je vais vous montrer des photos de mes tableaux.

La danseuse sur fond turquoise. La robe est cousue sur la toile. Le tableau est fait avec de la peinture, des paillettes, du tissu et du pastel.

L’oiseau sur l’arbre. C’est un tableau que j’ai fait à partir d’un souvenir d’un autre tableau que j’ai vu au bord de la mer (Portugal) pendant les vacances.

Le tableau Cloudforest. J’ai déchiré des photos de catalogue de vacances en Amérique centrale et peint le reste. Une couche de vernis-colle a contribué à faire onduler les papiers…

Le tableau central du mur de mon salon: la ville faite avec des morceaux de choses récupérées et de la peinture.

Les portes, un peu au hasard. J’ai utilisé un pochoir, du tissu, des perles…

Un univers céleste…

Et la danseuse sur fond violet cette fois…

Que faire en une journée à Stockholm ?

Une journée estivale ludique à Stockholm ? Voici ce que je propose.

Cette balade à pied est tout à fait faisable pour cette journée, mais les gens qui voudront voir le très grand Stockholm voudront peut-être louer des vélos. Des vélos, il y en a partout et des pistes cyclables aussi. C’est donc en marchant qu’il faut faire le plus attention !

8h: Aller au Musée ABBA, à Djurgårdsvägen 68. L’entrée coute 250 couronnes (26 chf). Il est ouvert tous les jours de 9h à 20h. Le musée retrace l’histoire du célèbre groupe de musique et les fans se délecteront des anecdotes, vidéos, musiques et les autres s’amuseront avec les activités proposées, les costumes bariolés, les statues de cire, etc. Très divertissant !

10h: Du musée, on peut se rendre facilement au parc d’attractions Gröna Lund. Nous ne l’avons pas testé (par fatigue), mais les montagnes russes donnaient envie!

12h: En passant devant le Palais Royal, vous aurez peut-être la chance comme nous de voir passer la garde royale.

13h : Pourquoi ne pas manger les traditionnelles boulettes suédoises avec de la purée de pommes de terre et de la confiture d’airelles (aïe j’ai failli écrire de la confiture d’Ikea…). Le restaurant « Polpette » (Drottninggatan 6) en propose en spécialité.

15h: Depuis Monteliusvägen, on a une jolie vue sur le centre ville de Stockholm. Il fait bon se perdre dans les tranquilles petits chemins des flancs de cette colline au bord de l’eau.

17h: Déguster un soft ice à Gamla Stan, à côté de la statue de l’homme aux lunettes qui regarde le ciel.

19h: Suivre le guide (réservé au préalable) qui nous balade de Gamla Stan à travers les ruelles secrètes de la ville en nous racontant les histoires sanglantes qui s’y sont déroulées à une autre époque. Je n’en dis pas plus. Surprise épique!

21h: Finir en beauté en savourant des tapas succulents (pas des trucs gras et bon marché pour touristes beaufs) et des cocktails à Aqui España (Kammakargatan 9). Ils en valent la peine !

MIAAAAAM !!!

12 idées pour faire du sport GRATUITEMENT chaque jour de la semaine

12 idées pour faire du sport GRA-TUI-TE-MENT chaque jour de la semaine 

Voilà ! Une fois que vous aurez lu cet article, l’abonnement de fitness trop cher ne sera plus une excuse valable pour ne pas se maintenir en forme.

Les idées suivantes sont soit complètement gratuites soit nécessitent un petit matériel. Le principe est qu’il n’y a aucune entrée à payer dans un lieu ou pour un cours, ces dernières choses étant les plus onéreuses dans la pratique d’un sport (et interdites actuellement de toute façon).

Première partie : DEDANS

Les sports gratuits à la maison :

1. Se préparer un petit ou moyen programme de MUSCULATION à la maison : prenez le temps de sélectionner vous-même sur Youtube les exercices dont vous pensez avoir besoin et définissez à l’avance le temps que vous y consacrerez. Pour débuter, voir mes exercices de base pour débutants.

2. YOGA à la maison et PILATES avec Youtube. Envoyez-moi vos vidéos préférées !

3. AEROBIC et ZUMBA avec Youtube. Envoyez-moi vos vidéos préférées !
Et si vous poussez un peu les meubles, pourquoi ne pas en profiter pour apprendre un peu de breakdance ? Une petite vidéo pour débutants (avant que je fasse les miennes lol).

4. FITNESS AVEC MACHINE. Emprunter un appareil gratuit : qui ne connait pas un ami ou un membre de la famille qui a acheté une machine après une bonne résolution de l’année et ne l’utilise plus (elle traine à la cave ou sert de séchoir à vêtements) ? Sautez sur l’occasion pour la déménager chez vous. Et hop !

Deuxième partie : DEHORS

Les sports gratuits à l’extérieur, seul et en groupe :

5. Faire du BADMINTON au parc. Cela nécessite néanmoins un volant, un partenaire et deux raquettes.

6. Jouer au FOOTBALL ou au BASKETBALL sur un terrain public ou dans votre jardin si vous en avez un. Cela nécessite quand même un ballon (bien gonflé de préférence) et au moins un partenaire (et pourquoi pas les voisins ?).

7. Jouer au PING-PONG: cherchez dans votre ville où il y a une table de pingpong fixe, dans une école, un jardin publique, au bord d’un lac ou près d’un camping. Toutefois, il faut se procurer soi-même des raquettes. Plus on est de fous dans ce jeu, plus ça fait courir. Alternative : jouer contre le mur du salon… (Attention à la table basse !)

8. La PISTE VITA du coin : il y en a forcément une près de chez vous. Foncez voir la carte, il y a l’embarras du choix .
Vous pouvez la faire en courant sans les exercices, en courant avec les exercices, en marchant avec ou sans les exercices, etc. Le cadre est toujours agréable pour courir. Si vous visez beaucoup plus grand, cherchez carrément un TRAIL.

9. COURIR. Si vous ne voulez pas sortir de votre village/quartier adoré, faites-en le tour en courant. Pour les courageux, faites le tour de la ville.

10. URBAN TRAINING: rejoignez le groupe « urban training » de votre ville. C’est gratuit et le groupe vous motivera. Il propose de la gym et de la musculation à l’extérieur, près de chez vous.

11. RANDONNER : c’est gratuit et c’est beau, si on choisit bien ses chemins. Renseignez-vous sur les balisages et balades de votre région. Pour la Suisse: suissemobile ou télécharger l’application correspondante qui est très pratique, mais en ligne malheureusement.

12. VIA FERRATA : selon où on habite il faut payer le trajet pour y aller, mais la plupart des vias ferratas sont gratuites (je veux dire par là qu’il n’y a ni ticket ni remontée mécanique à payer) à condition d’avoir le matériel.

BONUS 

13. NAGER dans le lac, mais prudence en hiver (argh !)
Renseignez-vous avant : conseils pour nager en hiver.

4 jours de liberté en Laponie pendant la canicule

Des vacances sportives en pleine nature à Granö Beckasin par 35 degrés Celsius

(La vidéo est tout en bas.)

Nous arrivons donc un jour de juillet 2019 à Granö Beckasin pour notre aventure : un tout petit village de vacances à une heure de voiture d’Umeå, en Laponie suédoise. Il y a des chambres, des bungalows, des « nids d’oiseaux », des hamacs, des places de camping, une place de jeu, un trampoline, une petite plage, un sauna et un restaurant. De l’autre côté du pont, on trouve le village normal et une épicerie.

La réception se trouve dans le restaurant et les guides aussi. Les menus sont exquis. Il y a du renne, de l’élan, de l’omble, des légumes, des pommes de terre, des airelles, etc.

Nous avions au programme: randonnée herbacée, vtt, canoë et construction de radeau. La plupart des activités se font sans guide, en toute liberté. La région n’est pas remplie de touristes comme dans le sud de l’Europe et nous avons apprécié ces grandes étendues de paysages presque dépeuplées.

La randonnée est en fait une promenade guidée d’une heure avec une fantastique guide (Caroline) qui en connait un rayon sur les plantes qu’elle nous montre. Elle nous fait aussi gouter à un infusion de feuilles que nous cueillons directement sur place.

Oui, une veste par 35 degrés, c’était à cause des nombreux moustiques !

La balade en vtt nous permet de profiter de plusieurs kilomètres de paysages magnifiques à travers les forêts nordiques jusqu’à un lac (que nous n’avons pas pu trouver parce que la guide (pas la même) nous avait mal renseignées, malheureusement).

Passons à la construction du radeau. Hem… comment dire…

Apparemment cette activité était prévue pour être faite en groupe et nous n’étions que deux. Petite bug dans l’organisation de l’agence à mon avis.

Quoi qu’il en soit, il nous était impossible de soulever un seul de ces gros troncs d’arbre, dont il fallait trois couches pour pouvoir construire le raft.

Heureusement, on nous a prêté l’autre radeau, qui était déjà tout fait, et nous avons dérivé dessus pendant des heures à nous prélasser au soleil sur la rivière. Rivière si calme qu’on peut y admirer l’exact reflet des nuages. Paradisiaque…

ça se voit dans la………. vidéo !